Hillsong team
United Live
Hillsong story
Discographie
Videos
Traductions de chansons
Le pasteur Brian Houston
L'Amour du Christ

 



 

 

 

 


Brian Houston


Quand on voit le pasteur de l'Eglise de Hillsong arpenter la scène, lors d'un sermon, avec cette fougue et cette foi qui le particularisent, on comprend pourquoi les chanteurs, les chanteuses et les musiciens de United et du Hillsong Team ont en eux cette détermination et cette joie de vivre lorsqu'ils jouent sur scène.

Brian Houston


Ses sermons n'ont rien à voir avec les sermons de prédicateurs américains: ils parlent de la négativité et de comment s'en défaire, du manque et de l'abondance, de l'étroitesse et de l'ouverture d'esprit, etc. On comprend pourquoi les jeunes australiens désertent les églises classiques, et ce mouvement n'est pas prêt de s'arrêter...

Brian Houston est le pivot central du succès phénoménal des artistes de Hillsong Music. Il a supervisé et conseillé chacune de leurs démarches, si bien que leur renommée ne cesse de s'accroître d'année en année.
Certains admirent le succès spirituel de l'église. D'autres suspectent une démarche politique et s'inquiètent des arrangements financiers de Hillsong. Généralement Brian Houston évite minutieusement les médias, mais en août 2005, pour la première fois, il a accordé un interview en compagnie de sa femme, de Darlène et de quelques autres afin que les gens puissent juger par eux-mêmes.
En voici quelques extraits (pardonnez-moi pour la traduction, qui est loin d'être parfaite, mais j'ai fait de mon mieux!):

BRIAN HOUSTON : Aujourd'hui, je pense que beaucoup de pasteurs d'église croient que la douleur est le lot de la plupart des gens et qu'il n'y a rien à faire à ce sujet. Je ne suis pas aveugle pour ne pas voir que les gens souffrent et luttent. Mais je crois seulement que nous devrions avoir et pouvons avoir des réponses pour faire quelque chose à ce sujet. Je suis un croyant absolu dans le potentiel des personnes, et je veux faire tout ce que je peux pour faire émerger ce potentiel des personnes, les faire croire en elles-mêmes, les faire croire à la vie à laquelle elles sont appellées. Ma passion dans la vie est vraiment d'aider les personnes à comprendre qu'elles sont vivantes pour Dieu. Je crois en Dieu absolument, et quelle que soit la confiance que j'ai, quelle que soit la sécurité que j'ai, elle est fondée dans le Christ. Je pense que parfois nous avons trop peur de la personnalité. Je pense que Dieu nous donne de la personnalité et je crois, comme chaque personne de l'église, qu'elle peut être employée pour la gloire de Dieu. J'ai vraiment cette croyance que l'église devrait être appréciée et non supportée (.../...)

Brian Houston


J'ai grandi en Nouvelle Zélande. Mes parents étaient des dirigeants d'armée du Salut. Ils sont partis de rien, vraiment. Nous avons grandis dans ce que l'on pourrait appeller une "maison de la Commission de logement" et mon père était très, très important pour ma foi dans la vie. Il a reçu l'Esprit Saint, et c'est suite à cela qu'il a fondé les Assemblées de Dieu en Nouvelle Zélande. Je pense que j'ai beaucoup admiré mon père en ces temps-là et, comme j'avais l'habitude de l'observer quand il prêchait, j'ai pensé: un jour je veux faire pareil. (.../...)

Bobbie travaille à côté de moi. Nous sommes aussi une équipe. Dans un sens, j'ai une idée conservatrice et biblique qu'un homme doit prendre son rôle de conduite dans sa vie, mais je n'adhère pas à la mentalité qu'une femme doit se soumettre ou qu'elle devrait être rabaissée. Je crois absolument qu'il y a un sens de la marche ensemble dans la vie. J'ai rencontré Bobbie sur la plage. J'avais 20 ans et elle en avait à peine 17. Elle était très, très belle. J'étais avec un groupe d'amis, je l'ai regardée et je peux me rappeler clairement en la voyant dans son maillot de bain blanc, que je me suis tourné vers mes amis et leur ai dit « j'emballe celle-là. (difficile de traduire "I bags that one there")»

BOBBIE HOUSTON : Il est tombé amoureux fou de moi, et a été une personne merveilleuse pour faire ma vie avec. Nous nous sommes mariés en février 1977. Vous savez, la chose que j'aime réellement chez lui est qu'il a toujours cru en moi. Il ne m'a jamais forcée à être quelque chose que je n'étais pas, ou faire n'importe quoi si je n'en étais pas capable, mais en même temps il m'a parfois poussée à franchir les étapes, et je l'aime pour cela.

BRIAN HOUSTON : Nous avons commencé par une poignée de personnes dans un hall d'école, et l'église s'est développée rapidement et elle était connue pour être l'église la plus rapide à croître en Australie!
Hillsong était à l'origine le nom de notre musique et l'église s'est appelée le Centre de la Vie de Hills Christian (Hills Christian Life Centre), mais les gens utilisaient « cette église de Hillsong » pour en parler et le nom de Hillsong est devenu célèbre dans le monde entier. (.../...)
N'importe quel week-end rassemble plus de 18.000 personnes qui viennent à nos services. Je crois vraiment au message que nous prêchons et enseignons, et je n'ai aucun problème à faire ce qui est nécessaire pour promouvoir ce message. Nos services sont diffusés par télévision à près de 160 pays dans le monde chaque semaine. Darlene Zschech est une grande dame. Elle est une ambassadrice absolue pour l'église. Elle supervise notre culte et le département d'arts créateur. La chanson « Shout to the Lord » que Darlene a écrit est chantée par 35 millions de chrétiens chaque semaine. (.../...)


Cela ne fait aucun doute que notre église casse la perception de l'Australie du christianisme. L'église de Hillsong a aujourd'hui des équipements évalués à près de 100 millions de $. Dans notre dernière période comptable, le revenu était de cinquante millions de dollars. Je pense que l'idée d'une église aussi grande et efficace menace certains. Et il y a certaines personnes qui tentent de rendre nos motivations peu profondes ou essayent de les marginaliser. Mais je ne me sens pas impressionné par cela. Je sens que nous devons rester fidèles à ce que nous nous sommes appelés à faire. (.../...)

Bobbie et moi travaillons depuis 35 ans environ. Nous avons travaillé dur. Et il n'y a aucun doute que nos vies sont devenus bénies.
Je n'ai aucune préférence politique. Notre église est autonome. En d'autres termes, nous ne dépendons pas d'une église américaine. Je pense que la droite religieuse aux Etats-Unis est réellement loin d'où je me verrais être. (.../...)

Je pense que je suis une personne tolérante, mais une chose que je n'ai vraiment jamais eue c'est de la tolérance pour ce qui est abus sexuel, et particulièrement abus d'enfant. Vers la fin de 1999, une personne de mon équipe m'a parlé d'une plainte au sujet de mon père qui avait sexuellement maltraité une personne de moins de 16 ans. Et j'ai dû confronter mon propre père, lui demander directement, et il m'a dit franchement qu'il y a 30 ans, ces choses s'étaient produites. C'était une réunion de famille douloureuse. L'année dernière, ma mère et mon père sont morts tous les deux. C'était très difficile...


DARLENE ZSCHECH : Je pense qu'une des idées fausses sur Brian est qu'il prêche une vie parfaite et qu'il n'est réellement pas ce ce qu'il prêche du tout. Généralement, dans la culture australienne, si vous ne comprenez pas quelque chose, vous la critiquez. Je n'ai jamais de plaisir à voir que les gens critiquent Brian. Je suis un peu protectrice, parce que je sais: c'est simplement un type normal. Il a de grandes qualités et il a des failles, comme tout le monde. Mais il vit vraiment sa vie en essayant de faire la différence. Il enseigne d'une position d'espoir, non d'une fausse promesse. Est-ce que vous ne préférez pas vivre plutôt votre vie d'une position de `là est l'espoir' plutôt que le `tout n'est que désespoir' ?

 


Brian et Bobbie Houston


livre le retour du Christ

livre le retour du Christ